Papillons de nuit (1998)

Synopsis

Un papillon de nuit nous conduit dans la salle d'attente d'une gare nocturne où se déroule un sketch surréaliste. Inspiré de l'oeuvre de Paul Delvaux.

 

« 'Papillons de nuit ' est le seul film qui a été joué dans son intégralité en 'Servaisgraphie'. Le film est inspiré de l'œuvre de Paul Delvaux. Malgré la preuve que la Servaisgraphie était très efficace pour intégrer l'action en direct dans les décors dessinés, le processus était quelque peu obsolète par la technologie informatique en développement rapide.»

Servaisgraphie

Après avoir utilisé déjà sa technique personnelle afin de réunir live action (prise de vues réelles) et animation, Raoul Servais inventa ensuite un système permettant de travailler plus rapidement et, relativement, à moindre coût: la Servaisgraphie. Les acteurs furent filmés sur pellicule noir et blanc dans un environnement parfaitement blanc et les prises de vue 35mm analysées afin de prélever les images utiles au procédé. Ces images, agrandies sur papier photo spécial transparent, furent ensuite introduites dans une machine produisant un négatif inversé, ce qui donna une image en positif sur des feuilles transparentes (cellophanes/cells), très sensibles à l’enregistrement photographique. Ces feuilles où l’on aperçoit les acteurs en tonalités grises sont ensuite coloriées au verso et placées en superposition sur des décors peints, pour être filmées, image par image. Après 'Papillons de Nuit', Servais n’utilisa plus jamais la Servaisgraphie, le développement des technologies digitales ayant, entretemps, supplanté ce procédé. Pour 'Taxandria' et 'Atraksion', Raoul Servais recourut à la technologie la plus récente, à cette époque, celle des ordinateurs.